Intox ou réalité: Bin Laden serait-il...mort?

Publié le par Albus magnus

Je ne sais si l´information ci dessous est réelle ou est de l´intox: rien ne permet de le savoir. L´ami de Bush, entrainé dans les annés 80 par la CIA serai mort. Difficile à croire. En tout cas, esperons le. Ce serai déjà une bonne nouvelle.  Je vous laisse juge.

Albus Magnus.

Nouvelle rumeur sur la mort de Ben Laden

Le numéro un d'Al-Qaïda, toujours recherché par les services secrets
Le numéro un d'Al-Qaïda, toujours recherché par les services secrets   [Keystone]

Le quotidien régional français "L'Est républicain" affirme s'être procuré une note confidentielle du renseignement français, selon laquelle les services saoudiens auraient "acquis la conviction" que le chef d'Al-Qaïda a succombé à la fièvre typhoïde.

Aucune source officielle, y compris les Etats-Unis, n'a pu confirmer samedi l'existence de la supposée note, dont le quotidien lorrain précise qu'elle a été "enregistrée dans les documents 'non recoupés'".


Ces dernières années, des rumeurs régulières ont annoncé la mort du chef d'Al-Qaïda, orchestrateur désigné des attentats du 11-Septembre, souvent supposé se terrer entre le Pakistan et l'Afghanistan.


L'"Est Républicain" affirme que la note qu'il cite aurait été transmise jeudi au président de la République, au Premier ministre, au ministre de l'Intérieur et au ministre de la Défense. A l'Elysée, aucun des responsables joints par l'Associated Press n'était en mesure samedi matin de confirmer l'existence de ce document.



SUR CE SUJET

Terrorisme: un journal régional français annonce la mort de Oussama Ben Laden - 23 septembre, 19:30 Le Journal

Ben Laden: interview de Jacques Baud, auteur de "Le renseignement et la lutte contre le terrorisme", en direct de Berne - 23 septembre, 19:30 Le Journal

Crise de typhoïde

Selon cette note, "les éléments recueillis par les Saoudiens indiquent que le chef d'Al-Qaïda aurait été victime, alors qu'il se trouvait au Pakistan le 23 août 2006, d'une très forte crise de typhoïde ayant entraîné une paralysie partielle de ses membres inférieurs". "Son isolement géographique provoqué par une fuite permanente aurait rendu impossible toute assistance médicale (et), le 4 septembre 2006, les services saoudiens de sécurité ont recueilli les premiers renseignements faisant état de son décès", toujours selon cette note.


Washington ne confirme pas

A Washington, le responsable de permanence à la CIA Paul Gimigliano disait ne pas pouvoir confirmer l'information. Ben N. Venzke, le directeur du centre IntelCenter, basé à Washington, qui surveille les communications liées au terrorisme, confirmait n'avoir rien "rien vu sur des messages d'Al-Qaïda ou d'autres indicateurs qui puisse indiquer la mort d'Oussama ben Laden" et soulignait qu'Al-Qaïda diffuserait probablement assez rapidement l'information sur le décès si elle était avérée.


"Ils voudraient diffuser ce genre d'information pour contrôler la façon dont elle est développée. S'ils attendaient trop longtemps, ils risqueraient de perdre l'initiative sur le sujet", a-t-il expliqué à l'AP.


Impossible authentification

L'"Est Républicain" ne fournit aucun élément permettant d'authentifier le document attribué à la DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure), dont il reproduit une partie. Le texte est intitulé "les services saoudiens recueillent des informations complémentaires sur la mort d'Oussama Ben Laden".


Le texte précise que "selon une source habituellement fiable, les services saoudiens de sécurité auraient acquis la conviction qu'Oussama Ben Laden est mort". "D'après les éléments" qu'ils auraient recueillis il aurait été victime d'une très forte crise de typhoïde le 23 août dernier alors qu'il se trouvait au Pakistan et les services saoudiens auraient recueilli le 4 septembre "les premiers renseignements faisant état de son décès".


ap/sch

source: http://info.rsr.ch/fr/rsr.html?siteSect=500&sid=7092902&cKey=1158991079000

Commenter cet article