Echelon: les américains snobent les enquêteurs européens.

Publié le par Albus magnus



11/05/2001 • 19h10

Echelon : la NSA pose un lapin à l’Europe

La NSA et la CIA ont refusé de recevoir, à Washington, les députés européens qui devaient enquêter sur Echelon, le système américain d’interception des communications.

Décidément, l’enquête du Parlement européen sur les grandes oreilles américaines se révèle être semée d’embûches. Après les difficultés d’Alain Krivine, député européen et membre de la commission Echelon, pour obtenir un visa d’entrée aux Etats-Unis ( Lire Alain Krivine : " Je n’attends pas grand-chose des auditions sur Echelon " ) , la délégation européenne a quitté Washington précipitamment jeudi 10 mai. La raison : le groupe de députés a du mal à avaler l’attitude des autorités américaines qui les a méchamment snobés . En premier lieu, le Département d’Etat américain ( l’équivalent de notre ministère des affaires étrangères) et le Département du commerce ont tout simplement annulé les rendez-vous calés avec le groupe de députés européens. " A la dernière minute et sans explication satisfaisante " selon Carlos Coelho qui préside la commission Echelon.

« Nous retournons en Europe »

Comme si cela ne suffisait pas, les représentants du Parlement européen ont également essuyé un refus de la part des services de renseignements américains. "Nous sommes très déçus par le refus de dernière minute de la CIA (Central Intelligence Agency) et la NSA (National Security Agency) de rencontrer notre délégation en dépit préparatifs avancés qui avaient été effectués. En conséquence, nous écourtons notre visite à Washington et retournons en Europe immédiatement " expliquait, jeudi 10 mai, Carlos Coelho. Ce voyage aux Etats-Unis constituait le dernier temps des auditions menées par la commission Echelon avant la rédaction du rapport durant les semaines à venir. Un rendez-vous manqué. Les députés ont tout de même pu rencontrer des membres de la Chambre des représentants, un ancien patron des renseignements américains, et des responsables du département américain de la Justice. La délégation a également auditionné des membres des organisations non-gouvernementales de défense de la vie privée comme l’ACLU ou l’Epic (Electronic Privacy Information Centre). Maigre consolation...

La commission temporaire Echelon au Parlement européen
http://www.europarl.eu.int/committe..

source: http://domain39.altern.com/a5579

A noter: il fallait s´y attendre!!! :D Sont d´un naïf nos représentants européens... LOL

Publié dans Echelon

Commenter cet article